20080314125745_epuisee.jpg plein écran

Épuisée

Le bâtiment a été délaissé depuis longtemps. Durant longtemps, il fut entouré de vastes espaces dégagés. Aujourd’hui, la forêt a repris sa place. Bientôt, le poids des années fera sa marque et il s’effondrera. Sa vie utile sera terminée…

1 Commentaire

  1. 15 mars 2008 à 18:59 · Répondre

    Bonsoir Gino,

    En voyant cette maison, je me suis dis :

    "De nouveau,
    mon âme a fait un rêve,

    et les larmes
    de mon coeur ont coulé
    sur la terre

    je suis semblable
    à moi-même,
    épuisée par les ans,

    et l’appel de la mort
    se répand dans mes veines,

    car le monde
    a cessé de m’habiter.
    Il a pris tout ce que j’avais,
    utilisé tout ce que je possédais,

    et m’a abandonnée."

    Bien à vous et excellent week-end, chaleureusement, Marie.
    © La Poétaniste

Laisser un commentaire...

ouvrir
%d blogueurs aiment cette page :