Après avoir servi durant sûrement de nombreuses années à contenir diverses bêtes, la clôture a été laissée à elle-même. Envahie peu à peu par la forêt et croulant sous le poids des années, elle n’est plus maintenant qu’un vestige par terre sur le bord d’un sentier forestier.